Cure de jeunesse pour arbustes de charme!


8 avril 2011 Arbustes, Blogue, Non classé

 

J’ai grandi à l’Ile des Sœurs, et c’était génial.  Un immense terrain de jeux. Il faut reculer quelques années évidemment. Mais une chose me manquait comme petite fille ; le plaisir de pouvoir au printemps offrir un bouquet de lilas à mon professeur.  Inutile de vous dire que dès que j’ai eu une maison,  j’ai eu des lilas. Je dois maintenant vous avouer que dans le tourbillon de mon horaire d’été, je les ai quelque peu négligés. Ils fleurissent encore mais moins. Ils sont plutôt vieux en fait et auraient certainement besoin d’une cure de rajeunissement. Et ça tombe bien, c’est le bon temps de l’année pour faire ça, jusqu’à la fin avril.

La technique est simple. On l’utilisera pour un arbuste qui est vieux ou malade (insectes, maladies). Assurez-vous, que votre type de lilas fait des drageons, sinon vous risquez d’endommager votre plant. Les lilas communs en font tous.

Pour la première année, coupez à environ 15cm du sol 3 branches (ou plus selon l’état des branches et la grosseur de votre lilas) issues de la souche principale. Au printemps suivant, toujours avant la fin avril, éliminez une partie des nouvelles repousses des grosses branches que vous avez coupées, pour ne garder que 2 ou 3 tiges solides. Vous laisserez pousser ces tiges pour qu’elles deviennent votre nouveau lilas. À chaque été  n’oubliez pas de couper tous les nouveaux drageons pour garder seulement les tiges que vous avez sélectionnées.

Il s’agit d’une opération à long terme ; le nouveau lilas peut prendre quelques années avant d’avoir des fleurs,  le temps que son système racinaire s’établisse bien. Pour l’aider,  vous pouvez ajouter deux ou trois poignées de compost par année, sans plus. Le lilas n’a pas besoin d’un sol extrêmement riche au contraire, alors ne lui ajoutez pas du compost systématiquement à tous les ans, enfin pas trop de compost. Vous risquez de le faire pousser beaucoup, mais fleurir moins. On utilise un traitement choc de compost sur une ou deux saisons pour rééquilibrer un sol qui serait vidé de matière organique. Autre chose, si vous faites traiter votre pelouse, ou la traitez vous-même, éloignez-vous du lilas. La majorité des engrais à gazon sont forts en azote, pour la croissance. Encore une fois pour le lilas ça veut dire qu’il pousse plus mais fleurit moins.

La taille des fleurs fanées aide également à stimuler la floraison de l’année suivante. Mais dépêchez-vous ! Il faut le faire préférablement dans les deux semaines après la fin de la floraison. Mais surtout, ne vous privez pas de vous couper de beaux bouquets tout au long de la floraison, pour embaumer la maison.

Et pourquoi ne pas en offrir ? Laissez monter le ou la romantique en vous ! C’est le printemps !




Le commentaires sont fermés.

Produits Lodge



Cuisine santé, en plein-air, à la maison : le retour de la fonte!

Lire la suite »