Les gramin


11 octobre 2010 Non classé

De plus en plus populaires tant dans les aménagements des professionnels que dans ceux de monsieur-et-madame-tout-le-monde, les graminées conviennent à la fois au charme campagnard et aux espaces modernes.  Fluides, souples, apportant légèreté, mouvement et  lumière au jardin, leur émergence dans les aménagements depuis quelques années exprime un retour au naturel, à la liberté, à une certaine authenticité.

Appartenant à la famille des poacées, elles se divisent en deux catégories : vivace et annuelle.  Les fleurs, qu’on appelle aussi l’inflorescence, sont composées soit d’un épi (miscanthus, penisetum), soit d’une panicule (molinia, chasmatium) ou encore d’une grappe (calamagrostide).  Du côté des vivaces, Au Coin du Jardin affectionne particulièrement deux variétés de graminées soient la Calamagrostide et le Miscanthus.

Le Calamagrostide à l’inflorescence dorée qui ressemble à du blé est très populaire dans les aménagements des architectes paysagers qui apprécient sa linéarité.  Il peut atteindre environ 125cm de hauteur et de 50 à 100cm de largeur et ses tiges de même que ses grappes restent tout l’hiver.  Il aime les sols humides et le soleil et ne demande comme seul entretien que d’être rabattu au printemps.  Parmi les variétés intéressantes (dans l’ordre dans les photos ci-bas) : l”Overdam’, l’ ‘Avalanche’, toutes deux panachées,  le ”Karl Forester’ à feuillage vert et le Calamagrostide ‘brachytricha’  (photo du haut) avec ses plumes duveteuses aux teintes rosées.

Du côté du Miscanthus, on peut dire que c’est LA variété la plus populaire en ce moment. Ses épis plumeux blancs et rosés tournent au argenté à l’automne.  Cette graminée peut former un écran pendant presque 3 saisons et  demande qu’on rabatte feuilles et fleurs au printemps.  Il faut placer le Miscanthus dans un sol humide et bien drainé, au soleil et à la mi-ombre et prévoir un bon espacement. Placé en massifs, il fera tout son effet.  À l’achat, bien s’informer sur la rusticité, toutes les espèces ne sont pas rustiques dans les Laurentides. Voici des espèces intéressantes pour la zone 4  (dans l’ordre sur les photos): Miscanthus sinensis ‘Nippon’, une variété compacte et à l’inflorescence rouge vin à la fin de l’été, le ‘Huron sunrise’ aux feuilles vertes et argentées, tout à fait magique à l’automne ou le ‘Purpurascens’ qui devient pourpre à l’automne.

bellayoscura casinos

Du côté des graminées annuelles, le Pennisetum (Pennisetum setaceum ‘Rubrum’) est sans aucun doute le plus populaire. Il n’est pas rustique dans notre région, on le considère donc ici comme une annuelle.  D’une grande beauté, ses feuilles arquées et ses épis plumeux roses au début de la saison puis argentées ressemblent à une queue de renard. Le ‘Purple baron’ et le ‘Skyrocket’ sont deux variétés intéressantes qu’on peut cultiver au jardin ou en pot.




Le commentaires sont fermés.

Produits Lodge



Cuisine santé, en plein-air, à la maison : le retour de la fonte!

Lire la suite »